Steve Harnois obtient les honneurs de la Chambre de Berthier-D’Autray

À la tête d’une entreprise en expansion, dont les produits sont distribués et reconnus dans les supermarchés aux quatre coins de la province, Steve Harnois est la personnalité d’affaires de février de la Chambre de Berthier-D’Autray. Il est le président de Délices D’Antan de Berthier.

« Pour avoir la bonne recette en entreprise comme en alimentation, ça prend de bons ingrédients et des entrepreneurs travaillants, audacieux et visionnaires. Chez Délices D’Antan, la famille Harnois a su faire la bonne recette », affirme-t-on. Steve Harnois est le cadet de l’organisation.

Développement

L’entreprise a su développer le goût des beignes que faisait la grand-mère, puis se créer un marché. Elle a ensuite pris de l’expansion. Elle exporte hors des limites de la région. Elle assure maintenant sa prospérité.

« Pour tout ça, on peut dire qu’ils ont su produire la recette gagnante », maintient-on.

Steve Harnois a racheté en 2004 les actions de l’associé de son père. Ce fut le début d’une union père-fils très prometteuse. Dès lors, Les Délices D’Antan est synonyme d’excellence et de succès.

En 2006, ils reçoivent le prix « Jeune Entrepreneur » et le convoité prix « Coup de cœur du public » lors du gala Promexcel. « Les défis entrepreneuriaux sont alors lancés. Il faut faire encore plus, faire encore mieux et aller plus loin », évoque-t-on.

Patrick, le fils aîné, rejoint l’entreprise en 2007.

C’est une année décisive. « Conséquent de sa croissance rapide et après avoir ouvert une nouvelle usine de production à Berthierville, implanté un nouveau réseau de distribution, effectué une réorganisation complète de l’entreprise, Steve et sa famille sont maintenant prêts à prendre le marché québécois et y répondre avec excellence », explique-t-on.

Des franchises sont ouvertes (Notre-Dame-de-Lourdes, Magog). Dans ce dernier cas, c’est une autre preuve que la réputation de l’entreprise et de ses produits dépasse les limites régionales.

« D’ailleurs, souvent nous sommes témoins de gens qui nous disent « Moi, j’arrête à Berthier pour acheter mes beignes » », fait-on remarquer.

À l’affût des nouvelles tendances, l’entreprise possède maintenant des camions de style « Food Truck » pour faire la promotion des fameux beignes aux patates. Ces véhicules font la tournée des plus grands festivals et événements du Québec.

« Toute cette visibilité, cette notoriété qui vous est acquise se veut aussi être un fleuron pour Berthier. À la Chambre de Commerce, nous sommes convaincus que vous aidez notre région à prospérer. Vous créez une richesse pour Berthier au plan entrepreneurial et humain », juge-t-on.

On maintient que son accomplissement autant professionnel que social est remarquable.

« Ça fait du bien de constater la confiance et la reconnaissance des gens d’affaires », note Steve Harnois. Il remercie son père et son frère d’avoir respecté ses idées. Il s’exprime de la même manière envers sa fiancée qui le supporte dans les bons comme les mauvais moments.

Il souligne aussi le dévouement des employés qui ont réussi à garder le train sur les rails. Il partage le prix avec eux.

Article de Pierre Bellemare, TC Media

Nous joindre